Les vaccins recommandés pour se rendre en Bolivie

Si vous partez en Bolivie, vous devez bien préparer vitre voyage. Cela passe par exemple par prévoir vos itinéraires ou définir votre budget. Mais il y a un autre point très important qui est la santé. En effet, pour venir dans ce pays, il y a quelques vaccins recommandés afin d’éviter certaines pathologies qui peuvent être principalement transmises par les moustiques, l’eau et les aliments.

Vaccins Bolivie
Vous n’allez pas passer le meilleur moment de votre vie mais ça vaut le coup 🙂

Les vaccins fortement recommandés pour la Bolivie

Il y a quelques vaccins qui sont fortement recommandés pour se rendre en Bolivie. Pour les connaître et être informé, prenez rendez-vous au centre des maladies infectieuses et tropicales de votre ville. Mais voici les informations importantes à retenir.

La fièvre jaune

Le vaccin de la fièvre jaune est un vaccin vivement conseillé pour entrer dans l’état plurinational de Bolivie, pour tous les voyageurs visitant les régions situées à moins de 2300 mètres d’altitude comme Santa Cruz. Au-dessus de cette hauteur, la transmission n’est plus possible (La Paz, Potosi…).

La fièvre jaune touche les hommes et les singes et ce sont les moustiques qui sont responsables de la contamination.

Cette maladie est parfois asymptomatique mais il se peut aussi qu’elle soit très grave. Des symptômes peuvent apparaître comme :

  • Mal de tête ;
  • Jaunisse (D’où le nom de fièvre jaune) ;
  • Vomissements ;
  • Amaigrissements ;
  • Hémorragies.

Hépatite A

Une injection contre l’hépatite A est nécessaire au moins 15 jours avant votre voyage.

Cette maladie est dû à l’eau ou aux aliments contaminés. La meilleure prévention est donc de connaître l’origine des aliments et de ne boire que de l’eau en bouteille. Il est aussi possible de l’attraper au contact d’une personne ayant le virus (Par la salive notamment).

Un rappel est à faire tous les un à trois ans pour ne pas perdre le bénéfice de celui-ci.

Les autres vaccins possibles pour la Bolivie

Il y a d’autres vaccins à faire en fonction du type de voyage que vous faites. En effet si celui-ci est prolongé par exemple ou si vous vous rendez dans certaines zones avec moins de confort, vous devrez certainement les réaliser.

Le vaccin contre la rage

Si vous êtes en contact avec des chiens ou si vous faites un séjour long, ce vaccin est nécessaire. La Bolivie est un pays où les chiens sont en liberté dans les rues et le virus de la rage se propage donc rapidement. Si vous voulez faire un séjour court, vous ne ferez pas ce vaccin mais ne touchez pas les chiens. C’est la meilleure prévention.

La fièvre typhoïde

Comme pour l’hépatite A, elle est causée par une bactérie présente principalement sur les aliments, la Salmonella typhi. Elle provoque une infection généralisée du sang (Septicémie) avec une fièvre sévère. Il faut aussi éviter les toilettes dans les lieux publics.

Le vaccin est donc recommandé pour les zones rurales et pour les voyages prolongés dans des conditions plus ou moins précaires. D’ailleurs, il existe un vaccin couplé hépatite A et typhoïde.

Les vaccins universels

Bien entendu, on n’oublie pas les vaccins universels et obligatoires en France :

  • L’hépatite B 
  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP) coqueluche

Le Paludisme : Pas de vaccin mais de la prévention

Le paludisme est une pathologie grave. Elle est transmise par les moustiques et certaines forment peuvent conduire à la mort. Il ne faut donc pas rigoler avec cela.

Pour se protéger, il existe des traitements qu’il faut prendre dès l’arrivée sur le territoire. Mais si vous voyagez beaucoup, il faut savoir que ce traitement est moins efficace quand il est pris régulièrement. Donc, si vous allez dans les pays sans vous rendre dans les zones les plus à risque (Situées sous les 2550 mètres d’altitude) et sans y rester trop longtemps, le médecin ne vous prescrira pas ce traitement préventif. De plus, même avec celui-ci, vous n’êtes pas totalement couvert. Par contre vous aurez certainement un traitement à prendre en cas de fièvre. Dans le doute, l’hyperthermie est considérée comme un signe du paludisme à l’étranger.

Dans tous les cas, il faut aller au centre des maladies infectieuses et tropicales pour être sûr et un médecin vous conseillera ou non ce traitement.

Pour le moment il n’existe de vaccin même si des recherches sont réalisées à ce sujet.

Pour conclure sur les vaccins en Bolivie

Si vous avez le moindre doute et si vous avez des symptômes inhabituels quand vous voyagez, prenez contact avec un centre médical sur place.

Au-delà des vaccins, munissez-vous de protections contre les moustiques. C’est-à-dire des vêtements longs pour dormir et la journée et surtout des répulsifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.