Préparation du maté et bienfaits pour la santé (Fatigue, douleur)

Le maté est une boisson traditionnelle d’Amérique du Sud. C’est même la plus consommée en Argentine, Uruguay, Paraguay, Chili et Bolivie.

Les feuilles à infuser proviennent de l’arbre “Ilex paraguariensis” ou “Yerba mate”. Elle sont récoltées, torréfiées, pulvérisées et enfin infusées pour délivrer tous les arômes du végétal.

Pour la petite histoire, le maté a été découvert et utilisé par le peuple guarani bien avant la colonisation par les espagnols.

Les guaranis sont un groupe de populations amérindiennes des régions amazoniennes, de plusieurs pays. Au départ, ils consommaient les feuilles en les mâchant pendant la journée (Un peu comme avec la feuille de coca). Le maté était aussi une monnaie d’échange pour autres produits.

Nous allons voir dans cet article la préparation du maté et ses bienfaits pour la santé.

Préparation du maté
Tasse de maté

Le matériel et la préparation du maté

Tout d’abord, comme matériel, vous aurez besoin de :

  • Le “Yerba Mate” (Les feuilles à infuser) ;
  • La calebasse, bol ou tasse à mate (En bois, céramique ou métal) ;
  • Une paille à maté ;
  • Du sucre ou de l’édulcorant (Optionnel) ;
  • De l’eau chaude.

Comment bien préparer un maté ?

Pour bien préparer votre maté, vous pouvez-suivre les instructions ci-dessous :

  1. Remplissez la tasse : Versez le yerba maté dans le calebasse jusqu’au 3/4 ;
  2. Ensuite si vous désirez, vous pouvez ajouter une cuillère du sucre. Le maté a un goût amer que le sucre peut atténuer ;
  3. Éliminer les résidus : Il faut humidifier la paume de votre main. Mettez-la alors sur le haut de la calebasse en la couvrant et retournez-là complètement. Cela permet de supprimer le surplus de poudre qui pourrait rentrer dans la paille quand vous aspirerez. Refaire plusieurs fois (Voir vidéo ci-dessous pour le geste) ;
  4. Inclinez un peu la calebasse jusqu’à que les feuilles fassent une pile et insérez la paille du côté vide. Versez de l’eau chaude dans l’espace vide, presque jusqu’en haut, posez la tasse à plat et attendez que l’eau soit absorbée.
  5. Versez à nouveau de l’eau chaude jusqu’en haut, en couvrant tout le yerba mate.
  6. Attendez 3 à 5 minutes et voilà, votre maté est prêt.

C’est important d’utiliser de l’eau chaude entre 60 et 70 degrés, car si vous utilisez de l’eau bouillante cela donnera un goût encore plus amer à votre breuvage.

En outre, il ne faut pas remuer la paille pour mélanger l’herbe car cela va l’obstruer la sortie du maté et vous en aurez dans la bouche. Ce n’est pas bon ni agréable.

Vous pouvez réutiliser la même préparation une dizaine de fois, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de goût.

Et si vous voulez avoir une saveur un peu différente, vous pouvez ajouter des zestes d’orange ou de citron avant de remplir avec l’eau chaude.

Les bienfaits du Maté

Le maté est une boisson qui a plusieurs bénéfices :

  • Aide contre le mal de tête (Antalgique) ;
  • Favorise la digestion ;
  • Renforce les défenses immunitaires ;
  • Excellent diurétique ;
  • Meilleur énergisant que les boissons dans le commerce 😉 )
  • Aide a baisser le cholestérol dans certains cas.

Le maté bolivien = Le maté de coca

Le maté de coca est une infusion de feuilles triturées de coca qui est très consommé en Bolivie. Cette tisane de couleur verte a un goût légèrement amer.

Sa consommation est célèbre car elle apaise les symptômes du mal d’altitude. Très pratique pour les touristes arrivant à la Paz et ses 4000 mètres de haut. D’ailleurs, les compagnies aérienne boliviennes peuvent vous proposer une tasse dans l’avion avant d’atterrir.

Les alpinistes ou andinistes en consomment pour se donner des forces, lutter contre le froid et bien sur éviter aussi le connu mal des montagnes.

Malgré ses propriétés énergisantes, tonifiantes, digestives et apaisantes, la feuille de coca est interdite à l’étranger.

Les rituels du maté

Le maté a comme objectif d’être bu dans un contexte social, autrement dit lors des rencontres familiales.

En Argentine, Uruguay et Bolivie, boire un maté est synonyme de partager, avec la même paille et la même calebasse.

La personne que a la tache de serveur s’appelle “Le cebador”. Il est en charge d’élaborer le maté, le remplir, et il est le premier à le boire pour vérifier que sa préparation soit parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.