Parc national Torotoro : Entre grottes et traces de dinosaures

Le “Parc National Torotoro” est l’un des parcs les plus connus de Bolivie. Il est célèbre pour ses grottes, ses peintures rupestres, son grand canyon et ses traces de dinosaures.

Donc, si vous aimez l’archéologie, ou la paléontologie, ou si vous avez simplement envie de regarder la taille des traces des dinosaures, Torotoro est une destination à ne pas manquer.

Il a été créé initialement en 1989 pour la protection de la race du Paraba Frente (Un perroquet) et doit son nom au terme Quechua “Thuru thuru” qui signifie boue.

Parc national Torotoro
Impressionnant à voir !

Le Parc National Torotoro

Entre les montagnes, les canyons et les chutes d’eau, se trouve Torotoro. Un endroit peu visité par les locaux et les touristes, mais avec pourtant plein de choses à voir. En effet, il est complètement perdu et vous devez d’abord vous rendre à Cochabamba pour y accéder. Ensuite, c’est 5 heures de trajet en bus ou voiture. Quelle galère 🙂 ! Mais, c’est ça l’aventure.

Cet immense parc a une surface de 165 km², avec une flore et faune vaste. Vous pouvez aussi trouver des animaux sauvages comme le puma, le chevreuil andin, et les plus connus et malheureusement en voie de disparition, le chat des Andes et le “Paraba Frente Roja” cité ci-dessus .

L’un des atouts de ce parc est ses traces des dinosaures ainsi qu’une grande quantité de fossiles. C’est donc un tout autre paysage que le Madidi ou le désert de sel.

Les grottes du parc Torotoro

Les grottes sont les lieux principaux du parc. Il existe 35 cavernes mais seulement 11 d’elles sont accessibles aux touristes et peuvent être explorées. Comme l’Umajalanta par exemple.

Umajalanta

Le nom “Umajalanta” vient de l‘Aymara (langue native de la Bolivie) et sa traduction est : “L’eau qui est perdue”. Cette grotte est la plus profonde de la Bolivie et s’étend sur 7 kilomètres.

La visiter est une expédition extrême et vous devez traverser différents obstacles pour en sortir.

Dans la caverne, il y a plein de stalagmites et stalactites.

Pour ce périple il faut des chaussures adaptées, pour faire du trekking, et porter aussi une lampe de poche. Car à l’intérieur c’est totalement obscure.

Malheureusement, vous ne pouvez pas porter votre appareil photo professionnel car les petits passages dans les cavernes sont très étroits, avec parfois une ouverture de seulement 30 centimètres.

Il y aura des moments à l’intérieur ou vous devrez ramper et d’autres ou vous devrez descendre en rappel. Il faut grimper aussi, très souvent. Imaginez-vous dans la peau d’Indiana Jones.

Et le plus important, oui je sais que je le répète toujours, il faut prendre un guide touristique certifié. N’oubliez pas que vous serez dans des grottes et qu’il est facile de s’y perdre.

Les traces de dinosaures

Vous pouvez trouver des traces de dinosaures dans tout le parc national Torotoro. Il y a plus de 4000 empreintes en total. Toutes bien conservées. C’est vraiment impressionnant .

Elles peuvent varier entre 20 et 50 centimètres et selon les paléontologues, elles appartiennent à 8 espèces différentes de dinosaures.

Le village de Torotoro

C’est du village de Torotoro que partent les principales excursions. Il a été créé par des migrants de Cochabamba après la colonisation. Vous pourrez voir les autochtones et découvrir leur culture. Si vous y allez le 24 Juillet, vous assisterez à la fête du village et ses festivités religieuses.

Les peintures rupestres de la Ciudad de Itas

Les peintures rupestres sont des œuvres d’arts réalisées par des Hommes sur des murs de roche. Fascinant, n’est-ce pas ?

Il est possible d’en voir beaucoup proche du village de Torotoro à la Ciudad de Itas exactement. Cela représente des humains, des animaux (à Batea Q’ocha) et des formes diverses et variées.

Cette ville de pierres est un labyrinthe à taille réelle avec ses grandes roches de plus de 20 mètres.

Le canyon de Torotoro

Le canyon de Torotoro est profond de presque 250 mètres.

Accompagné d’un guide, il est possible de le descendre pour arriver aux magnifiques chutes d’eau d’El Vergel. L’eau est limpide et on se croirait vraiment au paradis.

La faune et la flore du parc Torotoro

Le parc Torotoro est immense et possède une faune abondante et une flore variée. On y répertorie :

  • 700 espèces de plantes ;
  • 49 espèces d’animaux : Cerf Andin, Chat Andin ;
  • Et plus de 300 espèces de fleurs.

Pour conclure

En conclusion, un parc magnifique à découvrir. Si vous aimez faire du trekking que vous aimez l’histoire et les dinosaures, je vous recommande cet endroit. Mais prenez vos précautions si vous visitez les grottes.

J’espère que vous  avez bien aimé cet article, et si vous avez de questions sur le parc Torotoro ou sur la Bolivie, n’hésitez pas à me laisser un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.