Langues parlées en Bolivie : 37 langues pour un état plurilingue

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet que j’aime beaucoup, les langues. C’est à travers la langue que nous pouvons communiquer avec les autres. La langue c’est la culture de chaque pays. Une manière de jamais oublier qui nous sommes. Alors, vous savez qu’en Bolivie nous parlons 37 langues ? Ce n’est pas que l’espagnol car il existe aussi d’autres langues natives qui sont parlées dans chaque région du pays. Donc nous allons voir un petit récapitulatif des langues parlées en Bolivie et de la politique du pays à ce niveau.

Langues parlées en Bolivie
Des enfant qui parlent l’aymara

Langues parlées en Bolivie

Commençons par le vif du sujet. 37 langues sont donc parlées en Bolivie. Elles sont toutes reconnues par l’état comme officielles, grâce au président Morales.

La plus utilisée est l’espagnol.

Il y a 36 langues natives. On parle de 36 cultures différentes. C’est pour cela que je vous explique dans d’autres articles, la richesse culturelle du pays.

28 % de la population parle le quechua, langue, principalement dans les villes de La Paz et Oruro. 18 % de la population parle l’aymara, la langue la plus ancienne d’Amérique du Sud.

Le guarani avec 1% de la population est parlé à Santa Cruz. Et c’est aussi la langue officielle du Paraguay. Les habitants mélangent le guarani et l’Espagnol.

Sinon, les autres langues sont parlées par des petites communautés, surtout localisées en dehors des villes. Voici la liste :

  • Araona;
  • Bésiro;
  • Baure;
  • Cavineño;
  • Canichana;
  • Cayubaba;
  • Chíman;
  • Chácob;
  • Ese ejja;
  • Guarayu;
  • Guarasu’we;
  • Itonama;
  • Maropa;
  • Mojeño-ignaciano;
  • Mojeño-trinitario;
  • Machajuyai-kallawaya;
  • Machineri;
  • Leco;
  • Movima moré;
  • Mosetén;
  • Pacawara;
  • Puquina;
  • Tapiete;
  • Tacana;
  • Toromona;
  • Uru-chipaya;
  • Weenhayek;
  • Yuki;
  • Yaminawa;
  • Yuracaré;
  • Sirionó;
  • Zamuco.

Politiques linguistiques

Après 2007, le President Evo morales a mis en place certaines politiques linguistiques pour valoriser, promouvoir, renforcer et encourager l’enseignement des langues natives.

La loi indique que tout personne qui est identifiée avec une certaine communauté linguistique a le droit de recevoir une éducation en rapport avec celle-ci et doit être entendu dans sa langue native.

C’est pour cela que maintenant on parle d’un Etat Plurilingue.

Dans l’éducation

D’abord au niveau d’éducation, toutes les écoles qui se trouvent dans les zones urbaines sont obligées d’enseigner une langue native comme deuxième langue.

Par contre dans les zones dites rurales, les écoles doivent enseigner une langue native et l’espagnol comme deuxième langue.

L’objectif étant de ne pas perdre les traditions.

Au travail Public

Tous les salariés du public, dans les hôpitaux, les ministères etc, doivent parler au moins une langue native, soit l’aymara ou le quechua. Cela permet de renseigner une personne si elle ne parle pas bien l’Espagnol mais mieux l’aymara ou le quechua.

Toutes les informations écrites doivent être en espagnol, aymara et quechua.

Comment c’était avant ?

Avant le développement de ces politiques linguistiques et la reconnaissance de toutes les langues, les langues natives étaient discriminées par la société.

L’espagnol était la langue dominante et par conséquent, tous les habitants devaient l’utiliser pour communiquer.

Au point où ceux qui parlaient l’Aymara ou le Quechua avaient honte de parler ces langues.

Donc, comme conséquence c’était plein de traditions et de rituels de ces anciennes cultures qui se perdaient.

Langues natives et la technologie

Aujourd’hui avec la technologie, vous pouvez apprendre tout ce que vous voulez. Si vous êtes intéressé par exemple pour apprendre l’anglais ou le portugais, vous pouvez télécharger une application pour étudier la langue que vous préférez.

Maintenant, si vous voulez passer un séjour dans les périphéries de la Paz, où personne ne parle l’espagnol ou l’anglais, il existe des applications pour connaitre l’Aymara ou le Quechua. Comme “Lenguas de Bolivia” que vous pouvez trouver sur les stores.

Une application qui a donc comme objectif d’enseigner de manière ludique les bases écrites et orales de ces langues parlées en Bolivie.

Pour conclure sur les langues parlées en Bolivie

Pour la Bolivie, les 36 langues indigènes sont toutes aussi importantes les unes que les autres.

N’oubliez pas que pour chaque langue parlée, c’est toute une culture derrière.

D’ailleurs, vous pouvez voir plein des signes en Quechua et Aymara dans la rue, surtout dans les ministères, les banques et les transports publics aussi.

Mais ne vous inquiétez pas si vous venez en Bolivie et que vous suivez l’un de mes itinéraires, 62% de la population parle espagnol.

J’espère que vous avez aimé cet article et si vous voulez d’autres informations, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Jikisiñkama jilata (À Bientôt en aymara)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.