Quelques conseils pour organiser votre voyage en Bolivie

Vous vous envolez prochainement pour la Bolivie, ou vous envisagez d’y passer des futures vacances ? Découvrez nos conseils pour optimiser au mieux votre voyage dans ce magnifique pays.

En route pour la Bolivie
En route pour la Bolivie

Quelles sont les formalités à accomplir ?

Si vous partez pour un séjour touristique d’une durée inférieure à 90 jours, vous n’aurez pas besoin de demander un visa. Un passeport valide pour une durée minimale de 6 mois à compter de votre date d’arrivée vous suffira.

A votre arrivée, vous recevrez un cachet d’entrée sur le territoire dont la durée établie à 30 jours par défaut. Si vous comptez rester pour une durée supérieure, nous vous recommandons de le signaler directement aux douaniers à ce moment-là, car obtenir une extension de votre autorisation de séjour auprès des services d’immigration peut se révéler relativement compliqué.

Selon la région où vous souhaitez vous rendre, il est possible que certains vaccins soient recommandés, cependant vous n’aurez pas de vaccination obligatoire à effectuer. Il est recommandé de soumettre votre itinéraire à votre médecin traitant pour lui demander son avis. Un traitement antipaludique est également potentiellement nécessaire, surtout si vous vous rendez dans la région Amazonienne.

Réserver votre vol

Malheureusement, vous ne trouverez pas de vols directs vers la Bolivie depuis la France, et il vous faudra compter un minimum de 1 escale vers Santa Cruz et 2 escales vers La Paz. Depuis l’Europe, le plus simple est le plus souvent de passer par Madrid, puisque Iberia, en collaboration avec Aviacion, est l’une des compagnies aériennes européennes qui desservent le pays.

Comptez un trajet de 19 heures 30 vers Lapaz en passant par l’aéroport de Madrid, puis celui de Santa Cruz de la Sierra.

Pour un vol vers Santa Cruz depuis Paris Orly avec une escale à Madrid, il vous faudra alors compter seulement 15 heures 25 de trajet.

Selon la période que vous avez choisi, le prix des billets varie entre 900 euros et 1 500 euros. Cependant, il est important de noter que ces prix varient aussi en fonction de l’offre et de la demande et de combien de temps en avance vous aurez réservé votre billet. Selon les observations faites par les plateformes de réservation de vols, il semble que prévoir 5 à 6 mois en avance vous permettra le plus souvent de profiter des meilleurs tarifs.

Enfin, nous vous recommandons de bien prêter attention à votre aéroport de départ et de retour, car ceux-ci ne correspondent pas systématiquement. Si vous avez garé votre voiture dans un parking à l’aéroport de Roissy et que vous revenez à Orly, il vous faudra non seulement effectuer le trajet à votre retour (ce qui n’est pas des plus agréable après 15 à 20 heures de vol), mais probablement aussi engager des frais de taxi.

Prenez en compte l’altitude

La Bolivie est un pays particulièrement élevé en comparaison du niveau de la mer, ce qui entraîne un phénomène connu sous le nom de « mal de l’altitude ». Celui-ci se manifeste par des maux de têtes, fatigue ou nausées et peut  être bien plus grave dans certains cas. Mais certaines personnes ne ressentent rien, vous aurez peut-être cette chance.

Il est particulièrement important de prendre en compte le mal de l’altitude pour l’organisation de votre séjour en Bolivie et notamment lorsqu’il s’agit d’établir votre itinéraire.

Tout d’abord, sachez que contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de « grimper » pour en souffrir. Si vous venez d’une ville située près du niveau de la mer, vous commencerez très probablement à en ressentir les effets dès votre arrivée.

Le seul remède au mal de l’altitude, à l’exception peut-être de redescendre, c’est de prendre du repos et de laisser le temps à votre corps de s’acclimater. Il est donc essentiel que vous prévoyiez plusieurs jours de repos avant de démarrer une ascension si vous vous rendez dans une région du pays plus élevée.

Sachez également reconnaître vos symptômes et n’hésitez pas à prendre un peu de repos si vous ne vous sentez pas bien.

Prévoyez une assurance

Comme pour tout voyage à l’étranger, une assurance voyage est fortement recommandée. Cependant, il est important que vous vérifiiez que votre assurance vous couvre pour les altitudes auxquelles vous vous rendrez. En effet, de nombreuses assurances ne vous couvrent pas au-delà de 2 500 mètres, alors faites bien attention aux conditions applicables.

Prévoyez un 4×4

Si vous comptez conduire sur place, louer un 4×4 est absolument indispensable. En effet, la plupart des routes boliviennes sont en très mauvais état.

Privilégiez les transports fiables

Il est préférable d’éviter de prendre un taxi directement dans la rue en Bolivie, car vous courrez le risque que celui-ci soit un faux taxi. Que vous sortiez de l’aéroport, de votre hôtel ou d’un restaurant, ayez recours à un radio-taxi ou demandez à ce que l’on appelle un taxi pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.