Conduire en Bolivie, une sacrée aventure pour les voyageurs

J’ai toujours eu envie de voyager un peu partout dans le monde et de faire cela sans guide ou sans agence. Par mes propres moyens donc. Cela signifie organiser tout de A à Z. Les logements, les excursions ou encore les moyens de transport. C’est surtout ce dernier point qui est important pour moi. Parcourir un pays en voiture ou encore mieux en van ou camping-car, le rêve n’est-ce pas ? Je ne l’ai que très peu fait dans ma vie mais cela reste un objectif. Concernant la Bolivie, Ana ma compagne Bolivienne, ne conduit pas dans le pays car pour elle, c’est trop dangereux. Elle privilégie les bus, trains ou le téléphérique dans la Paz. Mais alors, est-ce possible de conduire en Bolivie pour quelqu’un qui vient de l’étranger et surtout d’un pays européen ou les routes sont généralement top avec beaucoup de signalisations ?Voici quelques éléments de réponses.

Conduire en Bolivie
3 gros 4 x 4 pour partir en expédition en Bolivie

Les conditions de conduite en Bolivie

Pour ne pas trop vous faire patienter, voici une conclusion dès le début de l’article. Il est très difficile de conduire en Bolivie et c’est très différent de ce que vous et moi pouvons connaître. Contrairement à d’autres pays d’Amérique du sud comme le Brésil ou le Chili ou les conditions sont plutôt bonne, il en est tout autre pour l’état plurinational de Bolivie.

L’état des routes en Bolivie

Dans la majorité des grandes villes comme Santa Cruz de la Sierra ou la capitale administrative la Paz, l’état des routes est plutôt correcte. En effet, nous pouvons retrouver comme en France, des routes goudronnées plus ou moins satisfaisantes avec quelques trous par-ci par là. Il est donc possible de rouler avec une voiture lambda.

Par contre, là où ça devient compliqué, c’est dès qu’on sort de ces villes. Les routes sont plutôt des chemins de terre avec parfois des pierres ou cailloux un peu partout et il n’y a pas vraiment de délimitation. Par exemple, j’ai fait le chemin de la Paz au lac Titicaca et il n’y a pas une seule route comme chez nous. De plus, l’étroitesse des voies (Surtout dans les virages ou routes de montagne) et les animaux un peu partout comme les vaches ou les lamas, n’arrangent rien. Il est donc absolument nécessaire de louer un 4 × 4 pour pouvoir rouler plus ou moins sereinement. C’est une aventure !

Au fait, petite astuce, faites le plein d’essence dès que vous pouvez. Les stations se fond rares en Bolivie. Ou alors, investissez dans quelques bidons et remplissez-les à fond.

Le trafic en Bolivie

On peut là encore diviser le trafic en deux catégories, dans la ville et en dehors. À la Paz, Santa Cruz de la Sierra, Tarija la ville fleurie ou Sucre, il y a énormément de véhicules. Cela se ressent rien qu’avec la pollution assez énorme. Les véhicules ne sont pas de dernière génération et un maximum de fumée s’échappe. Il faut donc vous attendre à beaucoup d’embouteillages surtout à la Paz. En dehors de ces grandes villes, la circulation est plutôt fluide mais il n’est pas rare de croiser un autre véhicule dans une route étroite et là, il faut vraiment faire attention. C’est mieux de ne pas terminer ses vacances dans le faussé non ?

Et sinon, il y a beaucoup de poids lourds qui roulent très doucement et qu’il n’est parfois pas possible de dépasser. Il faut donc savoir se montrer patient.

La signalisation en Bolivie

La signalisation en Bolivie est complètement inexistante. Ne vous attendez pas à voir des panneaux indiquant la direction ou encore qui a la priorité. Les Boliviens roulent donc au Klaxon. C’est-à-dire que pour passer, c’est à celui qui klaxonne le plus fort. Cela ne veut pas dire que les conducteurs ne sont pas courtois, c’est simplement comme cela qu’ils ont appris. D’ailleurs, le permis même s’il est obligatoire pour conduire, n’est pas possédé par tout le monde. Mais comme il y a peu de contrôle, les gens ne s’embêtent pas. D’ailleurs, si quelqu’un se fait arrêter sans permis, il peut payer une amende et repartir avec son véhicule jusqu’à la prochaine arrestation où il fera de même :).

Le permis n’est pas un examen compliqué et on n’y apprend pas toutes les subtilités comme en France ou d’autres pays du monde.

Par contre à la Paz, il y a quelque chose de sympa. Des personnes sont embauchées et doivent se déguiser en Zèbre (En référence aux passages piétons) pour faire la circulation et aider les habitants à traverser par exemple.

Les papiers nécessaires pour conduire en Bolivie

Si toutes mes informations ne vous ont pas dissuadé et que vous êtes toujours prêt à conduire en Bolivie, sachez qu’il ne faut pas grand-chose comme papier. Si vous avez un permis international alors c’est très bien. Mais si vous ne l’avez pas, pas de panique. Votre permis national peut faire l’affaire dans la majorité des cas.

Il y a plusieurs agences de location à la Paz et Santa Cruz qui vous donneront une voiture sans problème. La seule condition est d’avoir au minimum 25 ans pour pouvoir conduire.  Cliquez ici pour voir les tarifs de réservation .

Les autres transports

Si vous ne voulez pas louer de voiture, il y a d’autres façons de voyager à travers la Bolivie.

Pour aller d’une ville à l’autre vous avez plusieurs choix comme l’avion, le bus, les trains ou même le stop. Même si cette dernière option n’est jamais totalement gratuite, elle peut vous dépanner.

À l’intérieur d’une ville vous pouvez utiliser les mini-bus, le taxi ou uber ainsi que le vélo. Et si vous êtes à la Paz, il y a bien tendu le célèbre téléphérique.